Expérience pèlerine chez les Madelinots

Chaque été, nous reprenons la route pour nous imprégner de l’expérience pèlerine. Pour en raviver la puissance et la sentir dans tout notre être, mais aussi, pour mieux accompagner le pèlerin-randonneur. Ce weekend, nous quittons pour deux semaines en compagnie de neuf pèlerins et pèlerines. Nous irons explorer les tous nouveaux Sentiers entre Vents et Marées des Îles-de-la-Madeleine.

Ces sentiers, issus de l’expérience pèlerine d’un  groupe de Madelinots à Compostelle, ouvrent officiellement cet été et s’adressent tout particulièrement aux pèlerins autonomes. Parcourir les Sentiers entre Vents  et Marées permet de découvrir, à son rythme, 225 km de paysages à couper le souffle et de rencontrer des insulaires à la bonne humeur contagieuse.

Pour l’occasion, et comme chaque été, Bottes et Vélo vous invite à suivre ses pérégrinations madeliniennes sur Facebook ou sur sa chaîne YouTube. De courtes capsules vidéo partageront nos impressions, notre expérience pèlerine et les beautés des Îles-de-la-Madeleine.

L’importance du pèlerinage autonome. L’expérience pèlerine découle d’une pratique autonome du pèlerinage. C’est-à-dire par soi-même. Le pèlerinage de longue randonnée est plus qu’une marche, il porte en lui tout le mouvement intérieur du pèlerin-randonneur et fait en sorte qu’on ne peut plus seulement parler de longue randonnée. C’est bien plus qu’un sport, c’est une expérience qui transforme! Le pèlerinage transforme dans le regard et dans la manière d’être. Entrer dans ce processus déplace sur tous les plans : physique, psychique et spirituel. Trop le prévoir pose des conditions qui rangent au deuxième rang l’attention et le respect dû à son corps; une attention qui peut vous en apprendre long sur vous-mêmes… Trop le cadrer retient la spontanéité de l’exercice et limite les possibilités de vivre l’expérience par soi-même.

L’expérience pèlerine s’écrit à travers nos pas. Observez votre manière de marcher, elle en dit long sur votre manière d’être. Comment est votre pas? Est-il rapide, court ou tendu? Avez-vous le pied souple? La jambe raide? Marchez-vous courbé? Regardez-vous toujours le sol? Trébuchez-vous sur le moindre caillou? Vous souciez-vous de ceux qui traînent derrière? Ragez-vous devant celles qui vous dépassent avec aisance? Prenez-vous le temps de vous arrêter? Où allez-vous? Votre destination est-elle un fardeau? Une joie? Toutes ces questions sur votre manière de marcher vous en apprendront beaucoup sur vous, sur votre manière de vivre… Des réponses qui ne sont pas toujours faciles à recevoir. L’expérience pèlerine demande de s’accueillir avec humilité et bonté…

Pour bien se lancer dans l’expérience, et en faire une trajectoire signifiante, il faudra :

1) Se faire confiance. Vous êtes capable d’aller chercher l’information nécessaire à la planification de votre pèlerinage. Vous savez préparer un voyage et, sans le savoir, vous marchez déjà un  minimum de 6 km/jour en vacant à vos occupations quotidiennes. Il n’est pas nécessaire de marcher 30 km/jour en pèlerinage!!! Si vous le percevez ainsi, c’est que vous êtes davantage dans la performance et ce sera une belle occasion de questionner votre manière d’être.

2) Accueillir l’imprévisible. Dans l’imprévu, vous découvrirez le monde autrement. Vous serez disposé aux rencontres inattendues. Vous trouverez des solutions qui feront appel à votre créativité. À l’inverse, tout prévoir dit beaucoup de vos craintes et de vos peurs. Les sacs à dos trop pleins, tout comme ceux planifiés au cm³, en disent long…

3) Accepter d’être déplacer. Le pèlerinage déplace non seulement physiquement, mais aussi intérieurement. Se mettre en route, peu importe le contexte, sous-entend quitter ce que j’étais pour ouvrir sur un monde inconnu. Accepter d’être déplacé, c’est accepter d’être transformé par l’expérience et d’en perdre le contrôle. Il y aura du neuf suite à cette expérience et je ne pourrai pas dire de quoi il sera fait.

4) Avoir une destination. Se donner une destination est primordial dans l’expérience pèlerine. Même si celle-ci change en cours de route, il doit y avoir une destination. La destination met en marche par le désir de l’atteindre : « Où vas-tu? ­— À la crèmerie. —Et si on allait jouer aux quilles ensuite? — Bonne idée, allons-y! »  Tout désir met en route. « Où va ta vie? Que cherches-tu? Qu’est-ce qui te fait marcher? — Il me semble que ma vie pourrait être mieux… » La destination est nécessaire, on dit même « Je vais lire un bon livre. » En elle, je trouve refuge. C’est elle qui donne du goût à ma vie. Ne pas avoir de destination, c’est comme cesser de respirer.

Enfin retenez que l’expérience pèlerine est accessible à tous. Pas nécessaire d’être un grand sportif ou une grande sportive! Il suffit d’être porté par le désir de se mettre en route vers le sanctuaire de sa vie. Au départ, votre destination sera bien claire: «  Je vais à Compostelle! Je vais à Ste-Anne-de-Beaupré! ». Mais, au fil de vos pas cette destination sera appelée à évoluer et sera transformée. L’espace du sanctuaire personnel, votre destination personnelle, n’a rien à voir avec Compostelle. Compostelle n’est qu’un prétexte pour nous faire marcher. Car c’est en marchant que l’on devient pérégrin : des êtres libres au cœur de la cité conquise.

Bonne route et bon été!

Éric Laliberté

N.B. : Le blogue de Bottes et Vélo fera relâche jusqu’au 25 août.

The Way, a « post-religious » pilgrimage?

Bottes et Vélo est heureux de vous annoncer qu’Éric Laliberté a été retenu pour présenter une communication dans le cadre du Symposium international pour les Pilgrimage Studies qui aura lieu à l’Université Wiliam&Mary de Virginie, le 7 octobre prochain.

Le titre de la communication: The Way, a post-religious pilgrimage?

Cette communication veut réfléchir comment les pèlerinages sur les Chemins de Compostelle se sont affranchis d’une culture exclusivement catholique sans pour autant l’exclure.

Éric Laliberté, doctorant de l’Université Laval, membre étudiant de la Chaire Jeunes et religions – Chaire et observatoire, sera le premier québécois à prendre part à ce symposium. Il est également membre du Consortium international pour les Pilgrimage Studies de l’Université William&Mary.

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

Tour de l’Isle-aux-Coudres de l’AQC – 16e édition

Merci au comité organisateur du Traditionnel Tour de l’Isle-aux-Coudres de l’Association du Québec à Compostelle de la région de Québec!

Bottes et Vélo était présent pour cette 16ième édition du Traditionnel Tour de l’Isle-aux-Coudres organisé par l’Association du Québec à Compostelle de la région de Québec. Découvrez cette journée rassembleuse qui lance la saison du pèlerinage au Québec.Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

Déjeuner-causerie ou Soirée Pèlerine?

Hier avait lieu notre dernier déjeuner-causerie de la saison. C’est sous le thème: « Marcher, mais pourquoi? Quel sens à ma démarche? » que se réunissait le groupe de pèlerin-e-s. Après un atelier dans l’esprit de la démarche du pèlerin, c’est autour d’un bon petit-déjeuner que nous avons continuer notre discussion. Une très belle rencontre qui s’est terminée par une petite balade au bord du fleuve, dans St-Michel-de-Bellechasse et sous un soleil splendide.

Bottes et Vélo - Déjeuner-causerieNous profitons de l’occasion pour dire un grand merci à tous nos invités de la saison 2015-2016! Nous avons passé de très bons moments avec vous! C’est grâce à vous tous que Bottes et Vélo grandit un peu plus chaque année. Les déjeuners-causeries reprendront dès le 24 septembre prochain. (Prenez note du nouveau tarif à compter de septembre: 20$/pers.)

Nous vous invitons également à surveiller un nouveau concept mobile de Bottes et Vélo: les Soirées Pèlerines. Sur le même ton que les déjeuners-causeries, ces soirées se tiendront dans des cafés ou bistros de Québec, Trois-Rivières et Montréal. Surveillez le site de Bottes et Vélo pour connaitre les dates et lieux de ces rencontres! (Coût: 15$/pers.)

Cliquez ici: Déjeuner-causerie ou Soirée Pèlerine

D’ici là, nous vous donnons rendez-vous dans l’un des différents Weekends Ressourcement et Pèlerinage ou encore dans les Voyages Pèlerins que nous offrirons de mai à octobre. Cliquez ici: Activités Bottes et Vélo

Bonne saison de pèlerinage à tous!Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

16e Tour de l’Isle-aux-Coudres de l’AQC – 7 mai 2016

Le Traditionel Tour de l’Isle-aux-Coudres de l’Association du Québec à Compostelle (AQC) – Région de Québec arrive à grand pas! Le samedi 7 mai est le rendez-vous auquel elle nous convie, encore une fois cette année, avec grand plaisir.
Tour de l'Isle-aux-Coudres - AQC

Dans l’histoire du pèlerinage de longue randonnée, ce traditionnel tour de l’ile est devenu un incontournable au Québec: une activité rassembleuse, festive et conviviale dans un décor magnifique au centre du St-Laurent. Un événement qui sans conteste marque l’ouverture de la saison des pèlerinages au Québec!

Tour de l'Isle-aux-Coudres - AQCVenez parcourir ces 23 km au rythme du vent et des marées de l’Isle-aux-Coudres. L’activité est de niveau débutant et est accessible à tous. Il y a des haltes avec toilettes prévues un partout sur le parcours.  Des navettes sont également disponible pour venir en aide aux personnes qui ne se sentiraient pas la capacité de compléter le parcours ou en cas d’incident.

À surveiller, plusieurs hébergements de la région offre des rabais aux pèlerins qui viendront passer le weekend dans la région de Baie-St-Paul. De plus, la boulangerie de l’ile offre également des boîtes à lunch ($) pour le dîner qui se tiendra à l’école primaire, le jour du parcours. Suffit de réserver sa boite en les contactant: cliquez ici => Boulangerie Bouchard

Tour de l'Isle-aux-Coudres - AQCDes frais? Cette activité est gratuite! L’AQC de Québec passera cependant la chapeau en fin de journée. Nous vous invitons à être aussi généreux qu’ils le sont en temps et en énergie pour la réalisation de cette activité! Pour plus de détails concernant l’activité, vous pouvez contacter: Denise Tardif 418 806-3876 ou écrire à l’adresse suivante: quebec.marche@duquebecacompostelle.org ou consulter le site internet de l’Association du Québec à Compostelle: http://www.duquebecacompostelle.org 

Tour de l'Isle-aux-Coudres - AQCBottes et vélo sera présent pour une troisième année consécutive. Mais, en réalité, pour Brigitte et moi, c’est pour une 7ième année d’affilée que nous prenons plaisir à relever ce défi. Nous prendrons le bateau de 8h30, si c’est possible… Comme nous sommes de plus en plus nombreux à prendre part à cette activité, alors on ne sait pas ce qui nous attend et nous nous adapterons. L’an dernier nous étions près de 1000 participants! Pour vous joindre à nous, consultez l’événement sur notre page facebook: Le traditionel tour de l’Isle-aux-Coudres de l’AQC

Alors, c’est un rendez-vous: samedi, 7 mai!

Ultreïa!Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

Bottes et Vélo dans le Guide Ulysse

image
Bottes et Vélo vous invite à découvrir ce nouveau guide chez Ulysse : Sur les chemins spirituels et religieux du Québec, et dont le lancement a lieu aujourd’hui.
Bottes et Vélo est particulièrement fier d’y être mentionné comme référence en matière de promotion du pèlerinage en Amérique du Nord (p.253 de l’extrait que vous pouvez visionner en ligne).
Merci aux Éditions Ulysse!
Éric Laliberté et Brigitte Harouni
http://www.guidesulysse.com/catalogue/Chemins-spirituels-et-religieux-du-Quebec-Art-de-Vivre-Ulysse,9782894640388,produit.html

Ann Sieben, la fin d’un pèlerinage…

Ann se sentait le cœur déchiré ces derniers jours. La fin d’un pèlerinage n’est jamais facile disait-elle. Il y a la joie de l’accomplissement, mais aussi toute la tristesse de voir cette expérience de vie qui prend fin. Fort heureusement, c’est par une belle journée printanière que ce périple s’est terminé et que l’équipe de la Basilique Ste-Anne est venue accueillir Ann. Merci à Richard L’Archer, maître d’œuvre de cet accueil! Pour souligner cet accomplissement, Ann eut entre autre le bonheur de retrouver plusieurs personnes qui étaient venues à sa rencontre mais, tout particulièrement ce couple qui l’avait hébergée. Ils se sont déplacés depuis Alma pour assister à son arrivée! C’est donc sur une note pleine d’émotion que cette belle aventure a pris fin, après 5170 km de marche!

Dans quelques jours, Ann reprendra la route – en train cette fois-ci – pour se rendre à Philadelphie où elle est attendue pour une conférence. Malgré qu’elle soit la pèlerine de l’hiver, ses étés sont passablement chargés. Cet été, elle accompagnera différents groupes de pèlerins en Europe et aux États-Unis. Parmi ceux-ci, un groupe qui se rendra aux JMJ qui auront lieu à Cracovie. À travers tous ces déplacements, Ann trouvera également le temps de planifier son prochain pèlerinage qui se tiendra au Japon. Vous pourrez toujours continuer de la suivre sur son blogue: http://www.winterpilgrim.blogspot.ca/

Ann Sieben - Notre-Dame-du-CapBottes et Vélo tient à remercier toutes les équipes des différents sanctuaires qui ont accueillis Ann Sieben tout au long de son parcours en sol québécois. Votre participation et votre soutien dans ce projet ont été d’une générosité sans borne! Du fond du cœur: Merci!

Ann Sieben - Ermitage St-AntoineMerci également à vous tous qui vous êtes déplacés, parfois sur plusieurs centaines de kilomètres, pour venir rencontrer Ann. C’est dans ce geste d’accueil chaleureux que le pèlerinage continue de grandir!

Enfin, c’est grâce à la collaboration de vous tous – sanctuaires et pèlerins, de fait ou de cœur – que Bottes et Vélo peut répondre à sa mission de promouvoir le pèlerinage de longue randonnée comme exercice spirituel en émergence.Ann Sieben - Notre-Dame-de-Québec Comme nous le disions, loin d’être une mode, le pèlerinage est une démarche spirituelle montante. Il est important que le pèlerin puisse trouver appui dans cette expérience qui le touche et le rejoint dans toutes les dimensions de son humanité. Le pèlerinage c’est plus qu’une marche, c’est une démarche!Ann Sieben - Basilique Ste-Anne

En terminant, nous souhaitons à Ann tout le meilleur dans la poursuite de sa mission. Sur cette route, chaque jour, elle accomplit un peu plus  son sanctuaire intérieur, cet espace en elle qui croit en la bonté et la beauté du monde et qui nous invite à manifester le meilleur de nous-mêmes.

Bottes et Vélo - Emblême

Merci Ann d’être passée dans nos vies!

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

Passer la Porte Sainte après 5000 km de marche…

Jeudi 24 mars. Vers midi, nous avons rejoint Ann Sieben au Sanctuaire Ste-Thérèse-de-Lisieux, à Beauport. Le recteur du sanctuaire, Réjean Lessard, nous y attendait chaleureusement avec toute une équipe de bénévoles pour souligner le passage d’Ann. Nous étions une douzaine à la rejoindre pour partager avec elle une étape  marquante de son pèlerinage : notre marche de 13 km allait débuter par le passage de la Porte de la Miséricorde du sanctuaire de Beauport, pour se terminer par le passage de la Porte Sainte de la Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec, la seule en Amérique.

Ann Sieben - Porte SaintePasser le seuil d’une porte, c’est entrer dans la demeure de quelqu’un. C’est se laisser accueillir dans son univers. Pour le pèlerin en marche, c’est trouver un endroit où se déposer en toute confiance, un lieu de repos et d’amour. Chaque journée du pèlerin se termine par une porte sainte qui s’ouvre pour lui…

Après 5000 km de pèlerinage à pied, franchir la Porte Sainte, c’est le condensé d’une vie qui s’apprête à entrer dans la demeure de Celui qui nous accueille de manière inconditionnelle, sans exigence aucune. Avant d’y entrer, le pèlerin dépose son fardeau, nul besoin de le porter avec lui, nul besoin de tout prévoir. En bon Parent, Il nous veut tout simplement auprès de lui. Franchir le seuil de cette porte est le symbole qu’il est possible de passer d’un lieu à un autre : du rejet à l’accueil; de la solitude à la rencontre; de l’être blessé au pardon…

C’est dans l’esprit de cette démarche pèlerine que nous avons accompagné Ann et que nous sommes entrés dans les célébrations du Triduum Pascal. Avec elle, nous avons pu prendre part à cet événement unique qui l’a conduite jusqu’ici. C’est toute une équipe de bénévoles qui l’attendaient en compagnie de : Ann Sieben - Arrivée à la Porte Sainte de QuébecFrançois Miville-Dechênes, directeur des communications de la basilique, celui qui depuis plusieurs mois contribue grandement à faire la promotion du pèlerinage de longue randonnée à travers ce projet; soeur Hélène Bastarache, qui a su orchestré l’accueil d’Ann et l’a invité à prendre part à la célébration du Jeudi Saint; Denis Bélanger, curé de la paroisse Notre-Dame-de-Québec, qui s’est fait un hôte chaleureux et attentionné. Grâce à la générosité de toutes ces personnes, et de celles qui les ont précédées en différents lieux de ce pèlerinage, Ann est arrivée à Québec porteuse de ce message qui l’habite profondément: la paix dans le monde est une chose pour les grands de ce monde. La paix entre chacun de nous est l’affaire de nous tous.

Aujourd’hui, vendredi saint, Ann participera à la célébration de la Passion à Notre-Dame-de-Québec en après-midi. En soirée, nous vous invitons à vous joindre à elle pour la marche œcuménique qui aura lieu dans le Vieux-Québec. Le rendez-vous est 18h30 à l’église Chalmers-Wesley United Church – 78 Rue Sainte-Ursule, Vieux-Québec. C’est avec plaisir que Bottes et Vélo vous y attendra.

Samedi, Ann reprendra la route en direction de Château-Richer. Puis, dimanche matin, ce sera la montée finale en ce temps pascal vers l’ultime objectif d’Ann Sieben : La Basilique Ste-Anne-de-Beaupré. Pour cet événement, voici les informations à retenir pour ce dimanche 27 mars:

  • 8h00 – Rassemblement des pèlerins marcheurs avec Ann Sieben à l’église de Château-Richer.
  • 8h30 – Départ de l’église de Château-Richer et marche avec le groupe de pèlerins vers la Basilique Ste-Anne (10 km).
  • 11h00 : Arrivée du groupe à la basilique pour la célébration de Pâques
  • Après la célébration : Repas festif ($) du groupe de pèlerins en compagnie d’Ann Sieben.

N’oubliez pas de vous inscrire sur le site de Bottes et Vélo! (Cliquez ici)

Au plaisir de vous retrouver en grand nombre pour souligner cet événement et célébrer cette Pâques avec vous tous!Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté et Brigitte Harouni

Notre-Dame-du-Cap accueille Ann Sieben

Ann est arrivée ce mercredi 2 mars, en plein blizzard, au sanctuaire du Cap-de-la-Madeleine. Bottes et Vélo a marché avec elle les derniers kilomètres de cette journée. Pour l’occasion, Pierre Montreuil, responsable des communication au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap (SNDC), s’est joint à nous. Parti à pied de Denver, le 1er novembre dernier, il s’agit du deuxième arrêt d’Ann Sieben dans son pèlerinage voulant rejoindre les 5 Sanctuaires Nationaux du Québec d’ici Pâques, le 27 mars.
Ann sieben devant le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Dû à la tempête, nous n’avons pu être à l’heure pour accueillir Ann. Nous sommes donc arrivés avec 45 minutes de retard et c’est Pierre Montreuil qui s’est chargé de l’accueillir au musée des Ursulines en compagnie de Daniel Cournoyer, conseiller municipal à la ville de Trois-Rivières. Pour l’occasion, les médias locaux étaient présents ainsi que des journalistes de la radio et de la télé de Radio-Canada. Nous avons pu rejoindre Ann juste au moment ou elle terminait les entrevues. Nous avons alors pris la route avec elle à travers le Vieux-Trois-Rivières. Le temps s’étant calmé, c’est par une douce journée d’hiver que nous avons pu terminer cette journée de pèlerinage avec Ann qui était encore une fois tout sourire.

Ann sieben - Parc du Sanctuaire Notre-Dame-du-CapÀ notre arrivée au SNDC, nous avons fait avec elle le tour du parc du sanctuaire et Pierre nous a partagé les grands moments historiques qui font de ce lieu un sanctuaire: 1) Le pont de glace qui s’est formé en mars. Cet événement s’est produit alors que la température était clémente et que les paroissiens désiraient transporter des blocs de pierres en provenance de la rive sud du fleuve pour la construction de l’église paroissiale. C’est après une neuvaine qu’une embâcle se serait formée et que celle-ci aurait généré l’espace nécessaire pour la formation du pont de glace. 2) Trois témoins (dont le Bx Père Frédéric Janssoone) auraient observé la statue de la Vierge, dans la chapelle historique, alors que celle-ci aurait ouvert les yeux pendant une quinzaine de minutes. Le site du sanctuaire et tout particulièrement le parc sont un endroit magnifique, en bordure du fleuve, qui se prête bien à la méditation et où il est agréable de marcher à tout moment de l’année.

Pierre-Olivier Tremblay, Ann Sieben et Daniel Cournoyer

Notre visite s’est terminée en invitant Ann à prendre un bon café noir comme elle l’aime. Juste après, nous nous sommes dirigés vers la chapelle historique, pour la célébration de 16h. Pierre-Olivier Tremblay, recteur du SNDC, nous y attendait en compagnie de Daniel Cournoyer qui a apposé le sceau de la ville de Trois-Rivières sur la crédencial d’Ann. TVA était sur place pour immortaliser l’événement.

En soirée, c’est autour d’un bon repas que nous avons été reçus en compagnie des pères Oblats du sanctuaire. Ann a pu alors prendre la parole, partager son expérience de pèlerine et le désir qui l’habite à travers ses pérégrinations. Comme elle le dit: « La paix dans le monde, ce n’est pas mon affaire. C’est trop vaste, trop grand. Ce qui m’intéresse, c’est la paix entre les personnes. » Par son pèlerinage, Ann désire contribuer à la paix dans le monde une personne à la fois.

Demain, Ann reprendra la route en direction de Shawinigan et La Tuque,  pour se diriger ensuite vers l’Ermitage St-Antoine de Lac-Bouchette où elle arrivera le vendredi, 11 mars. Cette section est très difficile dans son pèlerinage puisqu’il y a très peu d’endroit où être hébergé. Si vous pouvez l’aider, lui offrir le gîte où lui indiquer un endroit où dormir lorsque vous la croiserez, c’est un geste qu’elle apprécierait grandement, tout particulièrement entre La Tuque et l’Ermitage St-Antoine.

Pour les gens qui voudraient se joindre à Ann, il y aura un rassemblement à l’église de Lac-Bouchette, à 10 h le vendredi 11 mars, et de là nous pourrons marcher avec elle jusqu’à l’Ermitage et assister à la célébration de 11h. Il s’agit d’une petite marche de 3 km. Pour vous inscrire à cette activité, cliquez sur ce lien: http://bottesetvelo.com/bottes-et-vélo—ann-sieben

Au plaisir de vous retrouver en grand nombre!Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté

 

Ann Sieben – The Winter Pilgrim – de Denver à l’Oratoire St-Joseph

Ann Sieben – The Winter Pilgrim – portait bien son nom aujourd’hui et l’hiver l’attendait de plein pied! Mais l’hiver étant ce qu’il est cette année, au cours des derniers kilomètres elle aurait pu tout aussi bien se prévaloir du titre: « The Rainy Pilgrim ». Haha! En effet, malgré un début de parcours sous la neige, c’est tout détrempés que nous avons fait notre entrée à l’Oratoire St-Joseph du Mont-Royal.

Brigitte Harouni et Ann SiebenMais, malgré l’humeur maussade de Mère Nature, c’est un accueil des plus chaleureux et fort sympathique qui attendait Ann. Toute l’équipe qui avait préparé son arrivée était rassemblée autour du Père Claude Grou, recteur de l’Oratoire, pour souligner sa détermination et sa foi à travers ce périple. Après une brève visite de la crypte et du tombeau de Saint frère André (une visite de l’ensemble du sanctuaire qui se poursuivra jeudi), nous nous sommes tous dirigés vers le Pavillon Jean XXIII pour un bon repas.

Autour de la table, les questions fusaient de toutes parts et Ann était intarissable: une véritable conteuse! Elle enchaînait les anecdotes les unes après les autres en nous faisant traverser les 44 pays qu’elle a visités au cours de ses nombreux pèlerinages. C’est toute sa foi en l’humanité qui porte chacun de ses pèlerinages et la conduit bien au-delà du sanctuaire comme lieu physique. Le sanctuaire qui habite Ann, sa foi dans la bonté de l’humanité, dépasse tout bâtiment. Il se construit et s’accomplit, un peu plus chaque jour, dans chacun de ses pas.

Au cours de ce repas, nous avons également pu en apprendre davantage sur le projet The Society of Servant Pilgrims. Nous savons maintenant que cette société est bel et bien un nouvel ordre religieux qui sera fondé avec la participation, le soutien et l’accord de l’archevêché de Denver. Un projet qui s’inspire de la tradition franciscaine en reprenant ces paroles si chères à François d’Assise: « le privilège de la pauvreté ». Ann Sieben - Oratoire St-Joseph (Montréal)C’est le propre du pèlerinage que de vivre avec peu et ce privilège dont parle François d’Assise exprime toute la liberté que procure la non-possesion. C’est de ce mode de vie dont se prévaut Ann depuis presque dix ans et cela lui sied bien. Comme elle le disait à son arrivée à l’Oratoire: « Je suis la plus heureuse des pèlerines! »

Au cours des prochaines semaines, nous vous invitons à suivre les pérégrinations d’Ann au Québec. Le prochain point de ralliement sera au Parc Portuaire de Trois-Rivières (près du grand sapin de métal) le mercredi 2 mars, à midi. De là, nous marcherons jusqu’au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, une marche de 7 km. Pour ceux et celles qui le désirent, il sera possible de prendre le repas du soir avec Ann. Pour nous permettre de comptabiliser le nombre de participants et le nombre de repas, vous pouvez vous inscrire en vous rendant sur le site de Bottes et Vélo à la page suivante: http://bottesetvelo.com/bottes-et-vélo—ann-sieben.

Vendredi le 26 février, Ann quittera Montréal en direction de Repentigny. Si vous la croisez, n’hésitez pas à la saluer ou même lui offrir l’hospitalité. Vous vous offrirez, de part et d’autre, une très belle soirée!

Bonne route!Bottes et Vélo - Emblême

Éric Laliberté